RSS

Category Archives: Artistes & Artisans

CLOWNS OF THE WORLD IN KUCHING!

ClownI had to catch the clowns.

From all over the world, they were gathering for their conference in Kuching where, I would wager, most children have never seen a clown.

Of course there’s television; but it is not the same, is it?

There’s also been the (extremely) occasional small circus visiting the state, or even the yearly Kuching Day parade where yours truly (yeap!) used to perform fully dressed, made-up and wigged as a clown, and even managed to spray a can of serpentines to the mayor’s face – a pure accident.

Yes, that's me with a blue wig!

Yes, that’s me with a blue wig!

So here I was, on a Friday afternoon at Plaza Merdeka, taking candid shots of my friend Jerneh who quickly got into the spirit of hugging quite a number of more than obliging clowns and, had she had her way with him, would have gladly taken one home. I am thinking of the “lost traveller” with his suitcase!

As the crowd fast filled the hall, things were happening on stage as well as around it; jokes fused out of loud speakers, fighting to keep above the back-ground music, the voice of the crowd, the laughers and often screams of delights.

There were costumed characters everywhere among us, curious spectators. A gentleman wearing a shimmering blue suit with white poke dots and a magnificent jester hat was busy chasing after a gigantic orange balloon. Perched on stilts he kept camouflaged inside his trousers legs, he easily towered above everyone else.

I wanted portraits and pictures of awesome super-sized funky shoes. I got them, even though I remember getting rather confused, having to juggle with 3 or was it 4 cameras and mobile phones entrusted to me by total strangers who wanted their picture taken with the friendly and obliging clowns. Clearly I was on a mission.

Clown shoes   Clown shoes

This was a festival of colours and bling. I remember watching the blue giant on stilts step over one tiny little pink marquise, and bumping into a tall white rabbit, a fat chef, a radiant black clown, a unicyclist, a funny bloke who offered to fix my new hand-phone with a hammer; Betty Boops and even Elvis happened to be in the building!

With all this happening, we all seemed to be as one and only kind of people, filled with joy and that was pure clown’s magic.

 

The Lost Traveler; Jerneh almost took him home.

The Lost Traveler; Jerneh almost took him home.

 

 

The blue clown on stilts

The blue clown on stilts

 

 

Betty Boops

Betty Boops

 

 

Second from left,dressed  in black, Elvis attended the conference

Second from left,dressed in black, Elvis attended the conference

 

 

The Unicyclist

The Unicyclist

 

 

 

 

 

 

Le Petite Marquise

Le Petite Marquise

 

 

The Big White Rabbit

The Big White Rabbit

 

 

That's all folks!

That’s all folks!

XXX

 

About these ads
 

Tags: , , , , , , , , , ,

NUTTY FIND, NUTTY IDEAS – IDEE A LA NOIX DE COCO

CocoI found it in the garden; it had dropped from the coconut tree. I picked it up and brought it back to the terrace. As I was looking at it, the idea occured to me that it would be nice to do some poker-work design on it. VOILA!

Je l’ai trouvée dans le jardin, au pied du cocotier. Je l’ai rapportée sur la terrasse et l’idée m’est venue en la regardant, de la pyrograver de façon amusante. Voila !

 

Tags: , , , , , , , ,

A RECYCLED ART SNAKE – RECYCLAGE D’ART POUR LE SERPENT

image

Robert Jackius

Heidi and I discovered it in the Mayor’s office building!

Made by Robert Jackius and one of his colleagues, officers at the Kuching South City Council,, out of about one thousand plastic bottles assembled around a twisted cable.

It took them more than a week to complete this Chinese New Year snake.

Can you see it? It spells 2013!

Je l’ai découvert, avec Heidi, dans le hall du bâtiment qui abrite les bureaux de Monsieur le maire!

Réalisé par Robert Jackius et un collègue, lui aussi employé a la ville de Kuching Sud, à partir d’un millier de bouteilles en plastique assemblées autour d’un câble.

Regardez bien : le serpent forme les chiffres 2013 !.

image

 

Tags: , , , , , , , ,

2013 THE YEAR OF BORNEO BEADS

Beads Conference Borneo

This year exciting conference dates are 11-13 October in Kuching, Sarawak.

For all infos, check with Crafthub on their website and their FB page.

Heidi Munan is already warming up preparing workshops for the participants. Here’s what she’s made with Dabai seeds aka Sibu olive seed, in view of the children workshop activities.

Dabai Beads of Borneo

Dabai Beads of Borneo

 

 

Tags: , , ,

MY FIRST 2013 DOLL

And she has a tattooed leg!  Sa Jambe est tatouee!

You can see Thild and others on my Dolls and Craft Gallery page

Thild

Thild

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

LES FERBLANTIERS DE KUCHING

Ferblantier de Bishopsgate

Ferblantier de Bishopsgate

(Kuching Phak Pe’ Thik*)

CLICK HERE FOR THE ENGLISH TEXT

Est-ce le bruit que font les marteaux lorsqu’ils frappent les plaques de fer blanc qui me fait immanquablement faire un détour par Bishopsgate ou China Street lorsque je me promène sur le Main Bazaar, qui longe le fleuve Sarawak à Kuching ?

C’est dans ces rues là et ce qui est désormais le Waterfront que le commerce se faisait au XIXème siècle et pour la plus grande partie du XXIème.  A l’époque, les navires marchands venaient encore décharger leurs cargaisons précieuses en provenance de Malaya (qui allait devenir la Péninsule Malaise), de Singapour, des Indes et même d’Angleterre,  d’où venaient les Rajahs Blancs Brooke et leur entourage d’expatriés.

Et me voici donc à la poursuite du son des marteaux dans le but précis d’interviewer les membres de la famille Ho.

Les Ho sont ferblantiers depuis 1927 au numéro 16 de Bishopsgate. Heidi Munan de Crafthub m’a avertie : « vas-y avec un interprète. » J’ai donc demandé à Amanda Tan de m’accompagner. Amanda qui a un caractère très sociable engage rapidement la conversation en anglais, se présentant comme étant une chinoise teochew qui ne parle pas teochew ! Et Chang Gek Kiak de lui répondre qu’elle est elle-même hakka mais qu’elle ne parle pas ce dialecte. Sacrée interprète ! Tant pis, Amanda a un grand talent pour créer les contacts.

Chang Gek Kiak a épousé l’un des fils de la famille Ho ; elle-même est passionnée par leur passé et par leur métier qui, nous confie-t-elle avec tristesse, disparaitra lorsque le dernier des ferblantiers, qui ne sont désormais plus que six vieux hommes (2 à Bishopsgate et 4 à China Street), reposera son marteau pour la dernière fois. Elle nous explique que l’apprentissage dure 7 à 8 ans pour de devenir maitre ferblantier.

Le ferblantier et son enclume

Le ferblantier et son enclume

Et ce sont véritablement des maitres. Allez les voir et vous les trouverez absorbés par leur travail, assis à même le sol, sur le trottoir, devant leur échoppe. Ici, pas besoin d’équipement sophistiqué : un tout petit réchaud dont  la flamme très chaude est alimentée par une bouteille de gaz qui semble appartenir à une époque révolue ; quelques outils, des instruments de calibrage et un établi de poche bien modeste mais d’une stabilité irréprochable qui ressemble plus à une enclume.

No fancy equipment 2

Ce matin, le vieux ferblantier est fort occupé à terminer une série de petites boites qui servent à secouer les dés. Ces shakers font partie de la panoplie du jeu de Ho Lo : les joueurs parient sur un animal parmi cinq ou sur la gourde qui sont représentés sur le tapis ainsi que sur les faces des dés. Le jeu est de secouer et de faire rouler trois dès sur le tapis. Si les tous les trois dés tombent sur la même face et révèlent la même image, c’est gagné !

Le Jeu de Ho Lo

Le Jeu de Ho Lo

L’homme travaille avec une grande précision pour sceller au plomb le fond de la boite cylindrique. Pendant l’opération, pas question que sa main ne tremble.

Yong Kguk Fah

Yong Kguk Fah

A l’intérieur, on dirait plus un débarras d’enfer qu’un magasin ; mais pour ses propriétaires, tout est en ordre. A 80 ans, Yong Kguk Fah, règne en maitresse ferblantière (oui ! c’est une femme) dans son échoppe. Désormais à la retraite, sa spécialité était la lampe à paraffine. Son fils nous montre une lampe en cuivre. Il nous explique qu’il s’agit d’une lampe de chasse et nous montre comment la fixer au bout d’un canon de fusil. Il y a même un espace prévu pour placer une boite d’allumettes, mais une boite anglaise ; la lampe était un produit d’exportation pour la Grande Bretagne ; les boites d’allumettes Malaisiennes sont plus grosses.

Lampe de chasse (a gauche) et lampe a paraffine.

Lampe de chasse (a gauche) et lampe a paraffine.

Pour marteler le réflecteur et obtenir une forme parfaite, l’artisan se sert d’un moule spécial creusé dans un bloc de bois de fer dont l’origine est tombée dans l’oubli.

Moulage sur le bloc en bois de fer

Moulage sur le bloc en bois de fer

On me présente les ancêtres réunis sur une photo de famille encadrée que Chang Gek Kiak va chercher au dessus d’un coffre fort massif et ancien qui s’ouvre avec une clé d’origine qu’elle me montre fièrement mais se garde bien de me remettre !

Le coffre fort

Le coffre fort

La photo est en noir et blanc, dans un cadre en bois doré. Une belle famille entoure le patriarche et fondateur de l’entreprise, Ho Kee Nyen.

Premiere rangee-Ho-Kee-Nyen-et son epouse-Lam-Ah-Song-debout derriere Lam-Ah-Song se trouve Yong Knuk Fah l'experte en lampes a paraffine

Premiere rangee-Ho-Kee-Nyen-et son epouse-Lam-Ah-Song-debout derriere Lam-Ah-Song se trouve Yong Knuk Fah l’experte en lampes a paraffine

Monsieur Ho qui était arrivé à Kuching dans les années 1920 était originaire de Taipoh, en Chine. Il avait déjà de la famille qui était venue s’installer ici et qui avait écrit qu’il y avait de l’avenir pour qui n’avait pas peur de travailler. Lorsque Kee Nyen était arrivé, il avait trouvé une place d’apprenti chez le premier ferblantier du pays qui lui même avait appris le métier dans sa Chine natale.

A l’époque, les navires débarquaient le fer blanc en provenance de Malaya jusqu’à ce que le cuivre, l’aluminium et l’acier le remplacent. Du temps de Kee Nyen, il n’y avait aucune usine au Sarawak, et les ferblantiers avaient le monopole de fabrication des casseroles, des glacières (il y avait un tiroir de fond pour la glace), des boites aux lettres, des cachemailles, des moules à gâteaux et des louches (à soupe, à nouilles, à sirop etc.), des bidons d’huiles… la liste est longue.

DSC_4828

De nos jours, la clientèle ne manque toujours pas : les cuisiniers professionnels préfèrent commander leurs casseroles et les louches aux ferblantiers; les pâtissiers leurs moules à gâteaux ; les propriétaires de maisons ou de sociétés veulent des boites aux lettres faite sur mesure tandis que les villageois utilisent encore les lampes à paraffine pour éclairer une partie de Ho Lo.

Les affaires sont bonnes pour la famille Ho ; ils ont rempli un énorme sac en toile plastifiée de billets en papier jaune, la monnaie d’enfer qui sera brulée en mémoire de leurs ancêtres. Peut être prieront-ils pour voir venir de jeunes apprentis qui relèveront le flambeau des vieux artisans? Et qui sait, un artiste trouvera peut être l’inspiration pour peindre les bouilloires en métal gris et les remettre en vogue ?

Le son des marteaux des ferblantiers de Bishopsgate et de China Street, et les lampes en cuivre pour fusil de chasse, sont pour moi des petits bonheurs précieux. Avant de quitter l’échoppe, j’achète une lampe, tant pis si je suis contre la chasse et que ma boite de Cap Keris est trop grosse ; il va falloir que je trouve des allumettes anglaises !

*Frappeurs de fer blanc.

 

 
 

Tags: , , , , , ,

For Rosemary

Wandering grace you are the bohemian drop
Of the divine splash born to pop
And soak us with your day dreams sparkle
A passion for life that is a marvel…..
A Poem about Rosemary @invitemyself.wordpress.com 

Cloth and batik doll – approx 50cm – Made for Rosemary and gone to Tasmania (should have made her a coat?)

 

Tags: , , , , , ,

BEWARE OF BATIK!

Rae With a Sarong is 55cm tall and clearly, colors have gone to her head so that now she keeps on singing LA VIE EN ROSE!!! That’s what happens when you’re not careful with batik!

To know more about Rae and my other creations, visit my Gallery Page at the top of this page or go to my Doll Making Atelier post.

 

Tags: , , , , , , , , ,

SHE CAME WITH THE TIDE – DEPOSEE PAR LA GRANDE MAREE

Peranga

BILINGUAL POST – BILLET BILINGUE

A new South China Sea mermaid. Her name is Peranga. She came with the high tide to rest on Damai* beach where she met an English man who happened to fall in love with her and is planning to bring her back to the land of the Angles.

To see more of my dolls visit my gallery and my special post.

*Damai beach is 25km away from Kuching, Sarawak, Borneo

Une nouvelle sirène de la Mer de Chine ; elle s’appelle Peranga. A la dernière grande marée elle est venue se reposer sur la plage de Damai où se trouvait justement un anglais en est tombé amoureux et va bientôt l’emporter sur l’ile d’Albion.

Vous pouvez voir mes poupées sur la page Gallery ou Atelier

*Damai se trouve à environ 25km de Kuching, Sarawak, Bornéo

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

ARTISANAT, CUISINE ET CHAMBRES D’HOTE

A l’entrée on a conservé les volets d’origine qui sont devenus pièces déco.

CLICK HERE FOR ENGLISH VERSION

La visite de mon amie Jane qui venait de Melbourne, a bien vite tourné en soirée découverte.

En fait c’est Heidi qui nous a suggérées d’inviter Jane au Sarakraf Pavilion sur Jalan Tabuan. Cela nous a semblé être une bonne idée qui s’est révélée être tout à fait sensationnelle.

Gerald Goh, le patron est un artiste peintre de talent aussi doué pour la déco de son restaurant ABSOLUTE TRIBAL et de ses chambres d’hôtes à l’étage qu’il nous a gentiment laissées visiter.

Quelle soirée agréable et élégante!

Note : La partie centre artisanal est ouverte pendant la journée.

Le restaurant, ABSOLUTE TRIBAL

Gerald Goh devant l’un de ses tableaux

Les Chambres

Sarakraft Pavillion, Lot 78, Section 43, KTLD, Jalan Tabuan, 93100 Kuching – Tel (082) 258771 – 237468   http://www.sarakraft.com.my

 

Tags: , , , , , ,

 
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 214 other followers